Placement urgent
Placement urgent
Conseils

Comment prévoir les coûts d’hébergement en CHSLD?

Lorsqu’on commence à envisager l’hébergement en CHSLD pour soi ou pour un proche, une des premières questions qui nous vient en tête est « Combien cela va-t-il coûter? ».

Certains croient, à tort, que les CHSLD sont entièrement financés par le Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). Avant d’entrer plus en détail dans la question des frais, il faut d’abord comprendre qu’il existe trois types de CHSLD  :

  1. Les CHSLD  publics

  2. Les CHSLD  privés conventionnés

  3. Les CHSLD  privés non conventionnés

Les deux premières catégories d’établissement sont pratiquement pareilles : elles sont financées par le MSSS, ont des critères d’admission similaires et les frais d’hébergement y sont les mêmes. Les différences touchent l’administration, la propriété et la gestion de l’immeuble.

Bien que visant la même clientèle, la troisième catégorie regroupe des établissements qui fonctionnent selon leurs propres règles. Ils appartiennent entièrement au secteur privé et ne reçoivent aucune subvention du gouvernement. Pour opérer, ils doivent cependant obtenir un permis du MSSS.

Une autre des grandes différences touche l’admission :

  • L’obtention d’une place dans un CHSLD  public ou privé conventionné passe par une évaluation réalisée par le personnel d’un CLSC .

  • Les CHSLD  privés non conventionnés, eux, ont chacun leurs critères d’admission. Les gens s’adressent directement aux responsables de ces établissements pour y obtenir une place.

Qu’en est-il des coûts?

Dans un CHSLD public ou privé conventionné, le coût d’hébergement ne peut dépasser ce qui est fixé par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ). Actuellement, les frais s’élèvent à :

  • 1 836,90 $ pour une chambre individuelle

  • 1 535,70 $ pour une chambre à deux lits

  • 1 141,80 $ pour une chambre à trois lits ou plus

  • Consultez la source des chiffres

Ces prix représentent le maximum qu’une personne en perte d'autonomie peut débourser.  Le montant réel est en fait déterminé en tenant compte de la capacité à payer. Pour établir la contribution qui sera versée, toutes les sources de revenus sont considérées: la pension, les biens, les placements et l’épargne, la situation familiale, etc. Des déductions peuvent aussi s’appliquer.

Un conseil: utilisez cet outil en ligne pour vous donner une meilleure idée des coûts d’hébergement en  CHSLD . Offert par la RAMQ, il couvre un bon nombre de cas, mais il doit cependant être utilisé à titre d’indicatif. Le montant définitif sera déterminé après l’analyse de la situation financière de la personne âgée et de son conjoint, s’il y a lieu.

Dans les CHSLD privés non conventionnés, c'est le propriétaire de l’établissement qui fixe le coût mensuel du loyer. Ce prix varie en fonction des besoins du résident. Plus la perte d'autonomie est grande, plus le coût des services est élevé.

Y a-t-il des frais à ne pas oublier?

Dans un CHSLD public ou privé conventionné, plusieurs produits et services sont inclus : les articles de papier, les crèmes pour le corps, le shampoing, le désodorisant, le savon, le dentifrice, les mouchoirs, ainsi que l'entretien normal des vêtements.

Il faut cependant prévoir qu’il faudra fournir ou payer pour :

  • les services de coiffure;

  • les articles de soins personnels plus spécifiques comme les cosmétiques;

  • le tabac, les journaux;

  • un téléphone, un téléviseur;

  • le nettoyage à sec, la réparation des vêtements, etc.

Il est important de dresser la liste complète des besoins et d’en discuter avec les responsables de l’établissement afin de ne pas avoir de mauvaises surprises. De plus, il faut penser à différentes éventualités. La personne âgée peut ne pas avoir besoin de soins actuellement, mais qu’arrive-t-il si elle se blesse ou subit une intervention chirurgicale? Quels sont les frais reliés aux différents soins dont elle aura besoin?

Qui peut m’aider dans la planification des coûts en CHSLD?

Quelques ressources pour vous guider :

Cet article explique les différents aspects touchant la contribution, les déductions et les services fournis en établissement public.

Cette brochure de 32 pages explique les aspects fiscaux reliés à l’hébergement des personnes âgées.

Évidemment, les comptables et les fiscalistes sont également d’excellentes ressources pour vous aider à y voir clair. Bonne recherche!