La maladie d’Alzheimer : c'est quoi ?

Les signes de l'Alzheimer

Par définition, la maladie d’Alzheimer est une pathologie neurodégénérative qui provoque une altération cognitive. Cette maladie est également considérée comme un ensemble de maladies qui sont appelées “démences”. Elle s’explique par la dégénération et la mort des cellules cérébrales entraînant un rétrécissement marqué de certaines régions du cerveau, selon la Société Alzheimer du Canada

 

Comment la reconnaître ?

La maladie peut se manifester généralement à travers les symptômes suivants (Douglas, Institut universitaire en santé mentale):

 

  • Troubles reliés à la mémoire (ex: pertes de mémoire fréquentes);

  • Troubles de concentration;

  • Désorientation dans le temps ou l’espace (ex: se perdre dans sa propre rue);

  • Problèmes au niveau de la résolution de problèmes; 

  • Troubles du langage (ex: oublier des mots faciles ou substituer des mots);

  • Changements d’humeurs et de comportements.

 

Les symptômes sont assez graves pour affecter les activités quotidiennes de la personne atteinte. Il faut savoir que la maladie est progressive, au fur et à mesure de la dégénérescence des cellules, mais elle peut toutefois être ralentie par des traitements, en ayant recours à des médicaments spécifiques. Grâce à ceux-ci, les personnes atteintes peuvent améliorer leur qualité de vie.

 

Consulter son médecin

Vous croyez qu’un de vos proches pourrait être atteint de la maladie d’Alzheimer ?  Contactez votre médecin, il pourra valider si cela est dû à une perte de mémoire normale ou plutôt à ce qu’on appelle le trouble cognitif léger qui représente un risque d’évolution en maladie d’Alzheimer. Il pourra ensuite proposer un traitement. 

 


Dans le cas d’un diagnostic, plusieurs résidences pour Alzheimer ou résidences pour pertes cognitives offrent des services spécialisés pour les personnes en perte d’autonomie. Si vous avez besoin d'aide pour les trouver, n'hésitez pas à compléter un formulaire de demande d'hébergement, un membre de notre équipe pourra effectuer une recherche selon vos besoins.


 

Facteurs de risques 

Les causes de la maladie d’Alzheimer sont encore mal connues, mais il existe certains facteurs de risque qui sont connus, selon la Société Alzheimer du Canada. Ces derniers augmentent la probabilité de développer la maladie, mais il n’existe pas de certitude pour le moment qu’elle se développera même si nous y sommes exposés. 

 

Facteurs modifiables:

  • Diabète de type 2

  • Alcool

  • Taux élevé de cholestérol

  • Hypertension artérielle

  • Obésité

  • Tabagisme

  • Dépression

  • Inactivité cognitive

  • Inactivité physique 

 

Facteurs non modifiables:

  • Âge

  • Antécédents familiaux et génétiques

  • Autres facteurs de risque (maladie de Parkinson, sclérose en plaques, syndrome de Down)

 

Pour obtenir la fiche d’informations complète sur les facteurs de risque avec les explications détaillées, télécharger ici le document créé par la Société Alzheimer au Canada.

 

Les 4 principaux stades de la maladie d’Alzheimer

  1. Stade initial (léger)

Il est probable que vous vous posez la question: comment ça commence ? Et bien, les premiers symptômes sont les pertes de mémoire, les difficultés à communiquer, puis les changements d’humeurs et de comportements. À  ce stade, les personnes touchées n’ont pas besoin de beaucoup d’aide et peuvent expliquer à d’autres l’expérience qu’elles vivent face à cette maladie. Certaines personnes considèrent déjà le transfert vers une résidence pour pertes cognitives, mais la plupart arrivent à fonctionner dans leur foyer.

 

  1. Stade intermédiaire (modéré)

Le deuxième stade de la maladie se caractérise par une diminution flagrante des capacités d’une personne à exécuter les tâches du quotidien. C’est également au stade modéré que les personnes atteintes ont besoin d’aide et de soutien. Le déménagement vers une résidence spécialisée pour Alzheimer s’effectue plus souvent qu’autrement à ce stade de la maladie. 

 

  1. Stade avancé (sévère)

Les personnes sont gravement atteintes et n’arrivent plus à fonctionner dans le quotidien. Le but, à ce stade, est de leur donner la meilleure qualité de vie possible. Puisque ces personnes nécessitent de nombreux soins autant le jour que la nuit, dans la grande majorité des cas, elle sera hébergée dans un établissement de soins, une résidence pour Alzheimer ou pertes cognitives.

 

  1. Fin de vie

À ce stade, les soins prodigués aux personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer sont concentrés sur son bien être. Puisque les facultés cognitives et physiques s'aggraveront au fil du temps, l’objectif du personnel soignant est de maintenir le confort et la qualité de vie de ceux-ci.

 

Dans le but d’assurer le meilleur avenir possible pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, les familles peuvent se tourner vers les résidences pour Alzheimer et pertes cognitives qui les accueillent et prodiguent tous les soins nécessaires­.

 

Vous pouvez consulter notre outil de recherche, afin de trouver le palmarès des résidences pour personnes en perte cognitive/ Alzheimer.

 

Quels sont les tests disponibles ?

Tel qu’indiqué par la Société Alzheimer du Canada, diagnostiquer la maladie d’Alzheimer est un processus complexe et il n’existe aucun test unique pour déterminer si la personne est atteinte de cette maladie ou non. L’un des tests que votre médecin vous fera passer est le test d’évaluation de l’état mental.

Comme 40% des personnes de plus de 65 ans éprouvent une forme quelconque de perte de mémoire, le diagnostic précoce est disponible afin d’identifier les personnes qui pourraient être à risque et qui doivent songer à une évaluation complète.