Placement urgent
Placement urgent
Conseils

Préposés aux bénéficiaires : Une ressource essentielle en résidence

Préposés aux bénéficiaires : Une ressource essentielle en résidence

Les préposés aux bénéficiaires qui travaillent en résidences pour personnes âgées sont des employés d’une grande importance pour assurer le bien-être des aînés, contribuer à leur convalescence ou les aider à maintenir leur état de santé dans un milieu sécuritaire.  Tout au long de la journée, les préposés assurent une présence bienveillante auprès des personnes âgées en les aidant avec des tâches physiques telles se lever, s’habiller, manger et se coucher par exemple.

 

Un métier exigent

L’objectif des préposés aux bénéficiaires demeure toujours le même, s’assurer de répondre aux besoins de base des personnes âgées. Des soins spécifiques et appropriés doivent être donnés afin de respecter leur dignité.  

Ce métier nécessite un diplôme d’études professionnelles en assistance à la personne en établissement de santé. Le diplôme représente 750 heures travaillées pendant près de 6 mois dans le domaine de la santé et en résidences afin d’obtenir les connaissances techniques nécessaires pour octroyer des soins et des services d'assistance en rapport avec des maladies et des incapacités

 

Des valeurs qui leurs tiennent à coeur

Les préposés aux bénéficiaires qui travaillent en résidence pour retraités ou pour aînés choisissent habituellement ce milieu, car ils adorent l’authenticité de ce métier, la proximité et les liens privilégiés qu’ils peuvent développer avec leurs patients et surtout la possibilité de se réaliser pleinement à chaque journée.

C’est pourquoi, selon la  Fédération professionnelle des préposés aux bénéficiaires du Québec, leur logo signifie la douceur, la complicité, le bien-être, la joie, la tranquillité, l'amabilité, l'humanité, la patience ainsi que le bonheur.

 

Une pénurie alarmante

Malheureusement, nous vivons une grande pénurie de main-d’oeuvre présentement. Dans le but de contrer ce fléau, le CIUSSS de la ville de Québec a tenté d'implanter un projet pilote, une formation accélérée de 5 semaines, étant composée de deux semaines de cours théoriques et de trois semaines de jumelage avec un employé sur un lieu de travail qui a malheureusement dû être abandonnée par manque d’intérêt.  

Actuellement, le défi pour toutes les résidences pour personnes âgées du Québec réside donc dans la rétention du personnel compétent puisque les salaires offerts dans le secteur privé sont souvent moins élevés que ceux offerts dans le secteur public. Plusieurs intervenants travaillent sur ce dossier chaud dont le gouvernement qui tente tant bien que mal d’apporter un soutien convenable à ces travailleurs qui veillent sur nos aînés.